mercredi 18 mai 2011

DSK et le droit de cuissage : le PS disqualifié !

Qu'a-t-on entendu comme manifestations d'émotion après l'arrestation de DSK pour tentative de viol, agressions sexuelles et séquestration ?
Le présumé coupable était devenu la victime ! Quelle injustice !
Pourtant, quelle que soit l'issue de cette affaire, cet odieux personnage ne mérite pas du tout cette compassion. Quel que soit le résultat de l'enquête en cours, j'ai envie de dire qu'il n'a que ce qu'il mérite.
Je suis consterné par le personnel politique français qui n'a jamais vraiment eu un véritable mot de compassion pour la victime.
Que ce soit à droite ou à gauche on a surtout plaint ce "pauvre" DSK...
Seul, le député UMP Bernard Debré a dit publiquement la vérité toute nue: DSK est un ignoble individu qui considère toutes les femmes non pas comme des êtres humains mais comme des objets sexuels. Cela est su depuis longtemps, mais la presse française n'en a jamais fait état.
Le pire a été entendu de la bouche de Christine Boutin, présidente du parti chrétien démocrate qui a parlé d'un "complot" !!!!
Comme 57 % des Français qui pensent que c'est un complot sans aucun élément, pas la moindre parcelle de fait permettant de le supposer... Tout cela parce qu'il s'agit de DSK ?
Sommes-nous revenus au Moyen Âge où sévissait le droit de cuissage pour les seigneurs? Où il aurait été inconvenant que l'un de ces derniers soit montré arrêté par les gendarmes ?
Aujourd'hui, mercredi, soit plus de trois jours après les faits, quelques femmes de l'UMP ont réagi. Il était temps. Je les félicite de s'être enfin réveillées...
Mais qu'en est-il des femmes du PS, et de la première d'entre elles, Martine Aubry, et de l'ancienne candidate aux présidentielles Ségolène Royal ? Hélas aucune compassion pour la victime.
Les autres femmes du PS ? Idem !
Avec cette affaire le PS est complètement disqualifié.
Avec l'arrestation de DSK, le PS a manqué son rendez-vous avec l'histoire : il s'est montré tel qu'il est, tout tendu vers le pouvoir aristocratique,aux dépens de la dignité humaine !
Tous les autres candidats à la candidature du PS ne pourront pas faire oublier qu'ils avaient concouru aux côtés de DSK, l'homme arrêté pour tentative de viol, agressions sexuelles et séquestration... qu'ils avaient élaboré un calendrier pour les primaires qui lui était favorable...
Le PS s'est complètement disqualifié d'avoir trompé les Français à avoir voulu présenter à leurs suffrages un ignoble individu....
Non, ce n'est pas l'image de la France qui a été ternie par l'arrestation de DSK, c'est le PS qui a été disqualifié.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire