vendredi 15 janvier 2010

PC la censure

Les suites du débat sur l'identité nationale sur France 2 (qui a eu lieu avec Eric Besson et Marine le Pen jeudi soir 14 janvier 2010) sont assez croustillants.
On sait que Vincent Peillon, ineffable, s'est lamentablement dégonflé et a fait savoir qu'il ne venait pas au moment même de l'émission. C'est incroyable le courage de ce type !
Le pire reste la réaction du Parti communiste qui condamne comme un "scandale" (je cite) "la parole une fois de plus donnée à une heure de grande écoute sur la principale chaîne du service public à des thèses qui ne servent qu'à diviser les Françaises et les Français."
Une fois de plus, c'est triste à dire, on constate qu'il existe dans notre pays un parti, le Parti communiste français, qui prône la censure puisqu'il s'arroge le droit de décider quelles sont les idées qu'il autorise à s'exprimer sur une chaîne du "service public" et celles qu'il n'autorise pas à s'exprimer.
La question n'est pas de savoir si on est d'accord ou pas avec les idées de Marine le Pen, la question est de dire que même si on n'est pas d'accord avec elle, RIEN ne nous autorise à l'interdire de télévision !
Ah le bon vieux temps du KGB en URSS et celui de la Gestapo en Allemagne.
Serait-ce cela la nostalgie du Parti communiste ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire