dimanche 25 juillet 2010

Délinquance: enfin les Maires au pied du mur !

Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur interpelle enfin les maires sur la délinquance qui sévit dans leur commune.
Car ils portent une lourde responsabilité sur cette question;
Je suis bien placé pour le savoir ayant été maire-adjoint pendant 18 ans, le maire communiste de ma commune vilipendant la faiblesse des effectifs de la police nationale et en douce défendant les délinquants sous prétexte du "chômage"...
Il m'est même arrivé plusieurs fois d'interpeller dans la rue un individu volant un autoradio ou responsable de tapage nocturne qui me répondait : je vais en parler au maire !
Donc Brice Hortefeux réagit enfin sainement.
Voici ce qu'il dit :
"La circulaire Hortefeux rappelle, au besoin, que le maire peut procéder à un «rappel à l'ordre pour les incivilités ou pour les faits mineurs» susceptibles de «porter atteinte au bon ordre, à la sûreté, à la sécurité et la salubrité publique». Par ailleurs, il est aussi en mesure de proposer un dispositif adapté d'«accompagnement parental», via une demande au directeur de la caisse d'allocations familiales. En cas de défaillance avérée, les maires ne pourront se cacher derrière leur petit doigt. Car, détaille la circulaire, chacun d'eux est informé des absentéismes scolaires par l'inspecteur d'académie, des infractions sur sa commune par le procureur de la République et des familles en difficulté par les travailleurs sociaux."
Les maires, et particulièrement les maires communistes ne font rien ! Regardez ce que sont devenus les départements à majorité communiste comme la Seine Saint Denis. C'est évident non? Non seulement ils ne font rien contre la délinquance mais ils soutiennent les délinquants sous prétexte que ce serait "la faute à la société" !
Le ministre de l'Intérieur leur rappelle :
La loi du 5 mars 2007 a donné aux maires «des moyens d'action identifiés, confortés par un financement spécifique du fonds interministériel de prévention de la délinquance et complétés par le dispositif de déploiement de la vidéoprotection». L'hôte de la Place Beauvau est catégorique : «La baisse durable de la délinquance sera d'autant mieux assurée qu'au côté de l'État, les communes assumeront l'ensemble de leurs responsabilités, en particulier pour prévenir la délinquance des mineurs, lutter contre l'absentéisme scolaire et responsabiliser les parents.»

Aucun commentaire:

Publier un commentaire